Dicton à méditer!


"Sans audace, pas de gloire"
Du grand philosophe Tibo Vassal....

lundi 8 octobre 2007

Quelques nouvelles des mondiaux route à Stuttgart!

Enfin des nouvelles, me direz vous?
Je n'étais pas sur la lune mais dans la lune...Il faut dire que depuis mon retour au bercail je n'ai pas une minute à moi.

Retour sur les évènements..

Mercredi 26 septembre: le grand jour est arrivé, je dispute mes premiers championnats du monde de contre la montre. Je pars très tôt, à 13H16min30s très précisément. Le circuit développe 12,5kms à parcourir 2 fois, tracé en pleine ville de Stuttgart.
Dés le départ, je sens que ce n'est pas de la grande Maryline, diesel, sans punch, ne tirant pas de braquet... et c'est parti pour une galère qui va durer 37min04sec.
La vainqueur, l'allemande Hanka Kupfernagel, multiple championne du monde de cyclo cross (2000, 2001, 2005), me met 2min20 dans la vue.
Je finis 19ème, mouais bof..., je ne suis pas dernière loin de là, y'en a 30 après moi, mais ce n'est pas ce que j'espérais.
L'attente jusqu'à la compétition de samedi ne fut pas interminable.

Grace à ma compagne de chambre Elodie Touffet (a gauche sur la photo), mes doutes sur mon état de forme se dissipent avec sa bonne humeur.
Marina Jaunatre (2ème sur la photo a partir de la gauche) nous fait découvrir des jeux de mémorisation sur sa DS (pas mal...j'avoue) et Magali Mocquery (a droite) a tous les épisodes de Prison Break sur son ordi, un régal.

Samedi: le départ est donné à 9heures à 145 filles. Le rythme est modéré pendant les 4ers tours et heureusement, car on va vivre des incidents mécaniques à la chaine (c'est le mot qu'il faut vraiment employer..)
Dès le 1er tour, Marina casse son cable de dérailleur arrière dans le "mur à 13%"; elle doit le finir à pied et poussée par des spectateurs. Elle prend un vélo de dépannage ("le mulet") qui s'avère être le mien (elle râle car elle n'est pas à son aise..),elle récupèrera son vélo 2 tours plus tard.

Au 2ème tour, après le mur, je passe le gros plateau et je déraille; impossible de repartir; Je m'arrête , remets la chaîne et repars puis je change de vélo (je récupère le mulet de Marina avec une position qui n'est pas des plus confortables..mais bon ça passe..)
Je reprends mon vélo 3 tours après et les choses sérieuses commencent.

Les italiennes animent la course et au final, dans le dernier tour Marta Bastianelli prendra la poudre d'escampette pour conquérir un beau titre mérité à seulement 20 ans.
Avec Marina, nous accrochons le groupe de contre attaque avec les meilleures.
Et patatras, en voulant passer mon gros plateau suite à une attaque de Trixi Worrack, je redéraille, rebelote, je m'arrête et réintègre ce groupe à seulement 4 kms de l'arrivée.

Je ne vous dis pas les jambes comment elles me chauffaient pour le sprint à l'arrivée; je finis 11ème et cependant au 3/4 satisfaite de mes championnats. Déçue par mon contre la montre, j'étais tout de même au niveau mondial samedi, ce qui est rassurant pour l'avenir.

PS pour les mécanos: mon problème ne fut pas le dérailleur avant mais plutôt les plateaux qui se dévissaient, étrange affaire...

A bientôt pour des nouvelles plus fraiches...
Maryline

Photos: Nathalie Salvetat

3 commentaires:

Anonyme a dit…

je pense que pour un championnat du monde ton velo dois etre en etat!!

Anonyme a dit…

CHER ANONYME
cela faisait longtemps que tu n'avais pas mis un mot sur mon blog...
T'as toujours le verbe acerbe...
Mon vélo est toujours en parfait état toute l'année
Il n'y a eu aucun problème lors du stage pré mondial
Mon vélo a été vérifié la veille comme tous les autres par les mécanos
Je n'accuse personne, il y a juste eu un concours de circonstances pour Marina, Elodie (dérailleur arrière qui "couinait" en fin de course, et moi.
Maryline

Laurent a dit…

Bonjour maryline!

ça fait plaisir d'avoir une tranche de championnat vue de l'intèrieur, comme quoi, on ne voit pas tout à la TV.
Merci de nous en faire profiter en tout cas.
Bonne chance pour Kalmthout la semaine prochaine!

Laurent C. (Webmaster Petitesreines)