Dicton à méditer!


"Sans audace, pas de gloire"
Du grand philosophe Tibo Vassal....

lundi 15 octobre 2007

Enfin, on va se rouler dans la boue!

Et voilà, la saison route n'est pas encore terminée pour certaines que, déjà, la saison de cyclo cross reprend ses droits.

Ce 14 octobre avait lieu la 1ère manche du Challenge National de cyclo cross à Sarrebourg (Lorraine).
Ouh... on a juste 12 heures de trajet à effectuer avec le Peugeot Boxer aimablement prêté par Mr Maurel (concession Peugeot à Castres)
Et voici le résultat: quelques paires de roues, 3 vélos, des sacs, un lit pour se reposer etc...



Partis le jeudi après midi, nous faisons une halte à Clermont Ferrand le soir, avant de reprendre la route vendredi matin. Arrivés à Sarrebourg , nous prenons possession du gîte situé à 400m du circuit puis partons pour une balade à pied.




Samedi matin, la reconnaissance du circuit s'effectue dans une ambiance sereine.Il est très roulant, peu technique et surtout très sec, l'idéal pour une reprise. L'après midi est consacrée à la farniente, auto massages de mes "gambettes", bavardages entre amis et retrait de mon dossard: "the number 1"
Dimanche matin, j'apprends par Tibo qui est présent sur le Roc d'Azur VTT à Fréjus que Jean Christophe Péraud vient de triompher magistralement sur l'épreuve masculine et je suis "hyper, super, méga" heureuse pour lui. Je me dis que ce serait pas mal de l'imiter sinon il va me chambrer...




Le départ donné, je m'emmêle un peu les pieds dans la montée des escaliers et me prends quelques mètres de retard que je comble sur la portion goudronnée; rebelote dans une montée où je ne suis pas à l'aise depuis l'échauffement, je mets pied à terre et me reprends... un vent que je recomble sur la piste d'athlétisme.
Après deux tours à chercher mes repères je décide de me porter à l'avant et accélère : Laurence Leboucher cède.
Christel Ferrier-Bruneau fait de la résistance; je profite des portions roulantes où ma puissance joue et je lui impose une rythme qui la fera lâcher à 2 tours de l'arrivée.
Au final, je m'impose grâce à mon entraînement que j'avais acquis pour les mondiaux route plus que sur mes aspects techniques qui sont minables pour le moment... A travailler impérativement



Bilan de mon week end:
1-quand j'ai mis mes tenues arc en ciel, on aurait dit une gamine de 5 ans avec ses cadeaux de noël au pied du sapin le 25 décembre...
2-décontractée et sereine j'étais...
3-technique j'étais pas...
4-quand t'es pas trop affutée, le blanc ça ne pardonne pas; promis je diminue le chocolat que j'avais repris depuis 15 jours...

Voici un lien vers un reportage photo pas mal:
www.velostory.net/index.php?option=com_content&task=view&id=1014

A bientôt
Maryline





4 commentaires:

la marmotte qui enveloppe les tablettes a dit…

Mais non, le blanc, c'est un effet d'optique. A surface égale, le blanc renvoie d'avantage de lumière que le noir. Pas de soucis. Je connais quelqu'un qui a le même souci avec du rouge (avec le noir aussi d'ailleurs!!!)...
Et puis, ne t'affûte pas trop car à Carcassonne, le vent t'emporterait ;-)

Anonyme a dit…

c vrai qu'elle claque cette combi !!
t'inquiète t'es méga affuté pas rapport à certaines !

hélène a dit…

Félicitation

nico frejus a dit…

slt j ai vachement de respect pour les femmes qui font ce sport de plus en plus moi je fait un peu de vtt et ces vrai que meme pour nous les mecs ces pas faciles tout les week end looool ,bizz et bonne continuation et peu etre un de ces jour sur le roc d azur