Dicton à méditer!


"Sans audace, pas de gloire"
Du grand philosophe Tibo Vassal....

lundi 3 septembre 2007

Tortue et fourmi valent mieux que lièvre et cigale!


Grand Prix de Plouay: Départ de la Coupe du Monde le 2 septembre.

160 filles prêtes à en découdre sur 120 kms et au final, l'italienne Noemie Cantele qui s'impose comme en 2005.
On savait qu'elle était en forme vu ses résultats récents mais quand je l'ai vue monter la dernière côte du parcours (juste une bosse toute raide, toute droite à 8%....) sur le gros plateau (elle n'est pas du genre à avoir un 46 mais plutôt un 52 ou 53) cela m'a scié!!J'etais pas mal sur ce circuit très usant, j'arrivais à être dans des bons coups mais j'avoue que lorsque les 4 echappées ont pris la poudre d'escampette à l'amorce du dernier tour, je me suis sentie incapable de répondre à cette attaque des plus fulgurantes.
Il me manque du "va vite" dans mes bidons!
On arrive pour la 5eme place et je fais 27ème; oui, je sais je ne suis pas assez téméraire, ou je dirai pas assez folle pour frotter avec les sprinteuses nées.

Je sens que ma puissance revient doucement , ce qui est bon signe pour les mondiaux sur route à la fin du mois a Stuttgart. Encore 15 jours d'entrainement sur mes routes audoises seule et derrière le scooter conduit désormais par papa, et je pars pour la Coupe du Monde à Nuremberg, puis en stage près de Mulhouse avec l'équipe de France.

A bientôt
Maryline

PS: photo sur la ligne de départ à Plouay.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Pourquoi considères-tu toujours les filles qui finissent devant toi comme des chaudières ? Tu n'es surement pas la seule personne au monde à avoir des capacités physiques énormes et à marcher à l'eau claire !
De plus tu es championne du monde de cyclo-cross 2007 devant des filles que tu considérais en 2006 comme des dopées ... que faut il donc en penser ??

Dr Mabuse a dit…

Cher(e?) anonyme,
je viens régulièrement sur le blog de Maryline et je pense sincèrement que l'expression "du "va vite" dans mes bidons" était à prendre au second degré; elle n'a pas du voir du mal dans ses propos.
Les gens ne comprennent pas toujours l'humour de la même manière et d'autant plus, s'ils se sentent coupables et attaqués.
Ah, au fait, n'oublie pas de venir chercher ton ordonnance, elle t'attend...

l'avocat a dit…

Cher(e) anonyme
Si tu connaissais Maryline hors du milieu cycliste, tu saurais qu'elle a un super humour qu'elle retranscrit dans ce super blog.
Mais toi,tu penses la connaître que par le milieu cycliste où elle apparaît très sérieuse; ou bien tu te contentes de lire la presse etlà t'as tout faux parce que des filles comme elle, y'en n'a pas à tous les coins de rue...
A bon entendeur salut

Salvetat a dit…

C'est grace à des personnes comme toi (je pense savoir qui tu es!! et oui!) que je deviens forte mentalement.
Penses y très fort!
Et à bientôt car on a tendance à se croiser souvent...
Ps:quand on sait qui tu es, on s'interroge de savoir pourquoi tu n'as pas signé de ton vrai nom!!
moi je signe: maryline

Lau a dit…

Bonjour!
Quand j'ai lu ce post, les images de plouay commençaient inévitablement à défiler dans mon esprit, Maryline avec tout son talent et sa hargne dans son génie cycliste en exercice. Plus loin, la concurrente Italienne, visiblement en état de grâce, avalait les dernières pentes sur un braquet démentiel ; le récital ne faisait que commencer, l'allure s'est emballée et les meilleures coursières déjà reléguées au rang d'outsider.
A quelques hectomètres, notre championne Française, l'Elfe aux jambes d'or et à la grâce étincelante, nous a encore éblouie; la manière suffit à son éclat et à continuer de briller pour le bonheur de ses admirateurs !

Petitesreines